Falco, Berger Allemand, âge inconnu.

 

L'une de mes premières communications a été comme un coup de courant pour moi, une remise en question de la vie. Falco est un chien Berger Allemand d'un âge que je connaitrai jamais. Sur Facebook, sa propriétaire me demande de lui venir en aide, de lui dire ce qui cloche chez son chien, ce qu'il souhaite ou non. Elle me donne comme simple indication une photo, son nom et me dit simplement << Il est malade >>. Je ne soupçonnais alors pas du tout à quel point...

 

J'entre en phase et appelle Falco de son nom. Je l'aperçois presque immédiatement, il me regarde et semble extrêmement fatigué. Moi même à ce moment, je me sens épuisée. Il est "absent". Je lui demande s'il accepterait de me parler et s'il en a la force. Un soupir, mais ne répond pas par la négative. Je me connecte donc tout à fait à lui. Je lui demande comment est-ce qui va, et je ressens un animal très doux. Il aime être câliné. Alors que j'approche ma main de son coeur, son poulx est faible, lent mais régulier. Je reçois une image très clair de lui qui joue sur l'herbe avec une balle de tennis mais  l'instant même où l'image disparait, la fatigue m'envahit. Ce chien est épuisé mais peiné d'être ainsi.

 

<< Est-ce que tu souffres ? >> Il me répond qu'à cet instant précis, non. << Souhaites-tu encore te battre pour la vie ? >> Je reçois l'image d'un petit garçon. A cette image, Falco m'envoit un sentiment très puissant d'amour et semble heureux de ce souvenir qu'il me partage. Mais d'un coup, je ressens une nausée, désagréable. Je suppose donc que c'est un soucis stomacal. Son ventre le brûle douloureusement et me montre des croquettes rondes avec un trou au milieu dans une petite gamelle inox. Alors que j'évoque sa partenaire (propriétaire), je suis prise d'un sentiment puissant d'amour et d'écoute. Il est lié à elle de façon profonde et puissante.

 

Je tente de lui parler du dilemme qu'à sa propriétaire. Elle ne sait pas s'il veut se battre ou partir. Il me dit qu'elle lui en a déjà parlé mais qu'elle n'a pas reçu ce que lui, lui avait répondu. Je lui pose donc la question, et << Non, je ne veux plus me battre pour vivre >>. Entre la souffrance et la mort, ce pauvre chien accueille la mort les bras ouverts. Pourtant, un sentiment profond me dit qu'avant, il lui faut quelque chose ! Il me montre son panier, dans lequel il s'endort. Une sensation de froid me parcours, de plus en plus intensément. Il coupe la communication de fatigue.

_________________________________________________________________________________

Une semaine pour tard la propriétaire me contact suite à la communication. Elle me dit que, suite à mon conseil, elle a fait venir le petit garçon en question pour une journée. A la fin de cette journée pleine de jeu et d'energie (ce qui est incroyable d'après elle au vu de l'état de Falco), le chien et l'enfant se sont assis l'un côte à côte. Falco s'est alors couché sur le petit garçon, et s'en est allé aussi paisiblement qu'un ange.

Ajouter un commentaire