Jarod, chat européen, âge inconnu

 

Le 11 Août 2016, quelqu'un me contacte sur Facebook. Un appel à l'aide un peu particulier, et une première expérience pour moi. Une dame a perdu son chat, et depuis quelques temps, pas une trace de lui. L'amour de la propriétaire pour son animal m'a beaucoup touché, j'ai choisi de les aider.

A peine connectée j'ai ressenti une terrible et profonde tristesse, j'ai eu les larmes aux yeux. Je recherche le contact avec Jarod, il est là mais ne semble pas bavard. Il m'envoie une sensation de légerté corporel, comme une plume ou un nuage. Il est triste, il me dit qu'il n'a pas mal, je le vois avec un autre chat, gris tigré, dans une rue avec des maisons simples et pas anciennes,  avec une route. Elle est pas fréquentée comme une départementale, mais beaucoup de voitures sont garées sur les trottoirs. Je veux savoir où il est mais il me répond qu'il est perdu et qu'il est loin. Je cherche à avoir une description du lieu mais tout est trop flou, il me dit qu'il voulait juste découvrir. Je le dérange et il me le fait durement savoir, je le remercie et je laisse.

Une seconde communication est nécessaire et je suis demande de me donner un descriptif du lieu où il se trouve. Je le dérange, je le sens bien, mais la propriétaire compte sur moi. L'animal ne veut pas vraiment dialoguer, il semble avoir peur mais quelque part, il refuse mon aide. Une intuition qu'il n'est pas si mal là où il est, qu'il est certainement nourri. Il arrête brutalement la communication, je ne peux pas forcer davantage.

________________________________________________________________________________________

<< Je sens qu'il aime sa liberté mais ça me semble cohérent. On a pas beaucoup de nouvelles habitations. C'est un village que de pierres.Je cherche une rue où les gens se garent sur le trottoir.  Il ne serait plus dans epaney.  Il a jamais connu l'extérieur.  Il n'est pas stérilisé vu que c'est le papa de la chatterie. Il allait être stérilisé  je m'en veux. Je suis dans un paradoxe. Je me rejouis aussi qu'il puisse avoir cette liberté car il était enfermé beaucoup dans sa piece.  Pour cela que l'enclos a été conçu .Il n'était pas bavard. Pas heureux ainsi je le sais. Mais il devait être stérilisé. Il était trop influencé par les hormones  alors je suis dans un paradoxe de lui offrir aussi cette liberté.  J'espère qu'il reviendra il sera castré pour une meilleure vie. [ NDLR : Je suis allée dans la seule rue d'epaney avec des voitures garées sur le trottoirs avec pavillons et jarod a été vu sur une terasse hier soir. J'ai appelé mais rien. J'ai discuté avec les jeunes qui l'ont vu sur la terasse. J'ai montré la photo c'est bien lui >>

Puis, quelques jours plus tard :

<< Ca y est j'ai retrouvé jarod. Derrière la rue que vous m'avez indiqué. Ce matin j'ai reçu un appel j'avais mis des affichettes dans les boites aux lettres.Je ne vous remercierai jamais assez >>

Ajouter un commentaire